Antton Negeluak sortürik - 2014

1646.Toulonjon[B.24]

Catégorie : Autres Publication : lundi 10 avril 2017

 

Lettres patentes portant provision de lieutenant général pour le roi en la ville de Bayonne en faveur de messire Henri de Gramont.

 

Louis par la grâce de Dieu roi de France et de Navarre. A tous ceux que les présentes lettres verront, la charge de lieutenant général en cette ville de Bayonne, pays et baillages de Labourd, baronnie de Gesse, Seignanx, Marenpue, Capbreton et pays de Boucault, Soede, Hastingues, Guissens et Gavados, vicomté d'Orthe, et autres lieux de la frontière de cette ville de Bayonne, pays voisin et autres de la grande mer étant demeurée vacante par le décès du sieur comte de Gramont, nous avons considéré que comme ils sont les principaux et plus importants de toute notre frontière de Guyenne, il était nécessaire d'en donner le commandement à quelque personne fiable et qui eût en soi les qualités nobles pour s'en acquitter, sur quoi ayant de nouveau délibéré, nous avons estimé ne pouvoir faire un meilleur ni plus digne choix que de notre cher et bien aimé Henri de Gramont que nous avons depuis naguère pourvu du gouvernement de cette

 

ville et château de Bayonne et pays circonvoisin tant pour reconnaitre en lui les recommandables services de feu sieur de Gramont son père que pour l'entière confiance que nous prenons en sa suffisante expérience au fait des armes et bonne diligence comme aussi en son affection et fidélité au bien de notre service de laquelle il nous a rendu des preuves singulières de sa générosité en plusieurs occasions importantes où il s'est rencontré. Sçavoir faisons que nous pour (illisible) grandes considérations.

 

..... Quart de page rendu illisible par l'humidité........;

 

en ces présentes tant qu'il nous plaira. Donnons en mandement à nos aimés et feaux trésoriers, les gens de notre Cour de parlement de Bourdeaux qu'ils aient à vérifier et enregistrer du contenu, mettre en jouissance le sieur comte de Toulonjon et à tous officiers, capitaines, maires, sousmaires, bailis, jurats, manans et habitans de ces ville

 

bailliage, baronnies et lieux susdits et aux gens de guerre, chefs, capitaines, tant aux capitaines que au sieur comte de Thoulonjon aux choses susdictes, ils obéissent et entendent faire obéir et entendre de tous ceux, sans y contrevenir en aucune manière. Car tel est notre plaisir, en témoin de quoi nous avons fait mettre notre scel à ces présentes. Donné à Paris le six décembre l'an de grâce mil six cens quarante cinq et de notre règne le troisième, ainsi signé Louis et plus bas et sur le repli par le roi la reine régente sa mère, scellée du grand sceau de cire jaune.

 

Donné à Bourdeaux en parlement, la grande chambre assemblée, le treize juin mil six cents quarante six.

 

 

 

Archives de la Gironde - 1B 25 fol 155/300

 

Photos 1575,1 et 1575,2

 

Transcrit par Allande Etxart