Antton Negeluak sortürik - 2014

1666-71.Protestants[L.34]

Catégorie : Licharre Publication : mardi 20 octobre 2015

 

A Monseigneur le comte de Tholongon gouverneur pour sa majesté au présent pays de Soule

 

Suplient humblement les chefs de famille et autres personnes professans la religion prétendue réformée tant en ce lieu de Mauléon que vilages circumvoisins, disans que par la grace de Dieu ils ont eu la liberté de faire les exercices de leurd religion publiquement tant en l'oratoire qu'en leurs maisons dans led lieu de Mauleon, qu'au château royal du présent lieu depuis quatre vints ans en ça et depuis ce temps entretenu des ministres actuellement résidens aud Mauleon aussy bien qu'a présent, mais led château ayant esté demoli par commendement du defunct roy de glorieuse memoire, les supplians (ligne barrée) pour la continuation des exercices de leurd religion prirent provisionellement la maison noble du Domec de Cheraute, vilage le plus prochain dud Mauleon ou ils vont depuis lad demolition dont il y a dix sept ans ou environ.

 

Monseigneur les desordres et les mouvemens qui ont esté dans tout ce pays pour le bien et le repos duquel les supplians se sont entierement donnez a vous ne pretendant point d'autre adventage que celuy qui leur (donée?) de la gloire qui vous en reste, les ont empechez de poursuivre sans cesse le retablissement des exercices de leurd religion dans led Mauleon conformement a la volonte de nos roys exprimée dans l'Edict de Nanthes. Et premierement en l'ar. 2 ou il est porté expressement en ces termes qu'il est permis a ceux de lad religion faire et continuer l'exercice d'icelle en toutes les villes et lieux de nostre obeissance ou il estoit par eux establi et faict publiquement par diverses fois es années 1596 et 97 nonobstant touts arrets et jugemens contraires.

 

Monseigneur les supplians sont dans ce cas, car il se justifie par l'attestation cy attachée qui est autantiquement et judiciairement faicte y assistant Monsieur le procureur du roy, que les supplians sont en possession de faire les exercices de leur religion plus de soixante et dix ans y a dans led lieu de Mauleon et aud château royal publiquement et a l'ouye de touts les habitans dud lieu, aprez quoy il n'y a rien a redire, quelque pretexte qu'on aye voulu rechercher fort mal a propos mesmes au preiudice de la lettre de cachet da sa majesté que les supplians ont eu l'honneur de vous faire voir. Ce consideré il vous plaise , de vos graces Monseigneur, permettre aus supplians de deux choses l'une, ou bien de continuer les exercices de leurd religion dans leurs maisons aud Mauleon comme ils faisoint au temps marqué par l'Edict ou bien de battir un lieu comode pour l'exercice de lad religion dans le dex dud Mauleon (ligne barrée) avec inhibitions et deffences a toutes personnes de quelque qualité et condition qu'elles puissent estre de troubler et empescher les supplians en leursd exercices et construction dud lieu a paine d'estre punis comme perturbateurs du repos public et de l'union que sa majesté entend que touts les subiets gardent particulierement avec ceux (..) lad religion, et cependant leur permettre de continuer led exercice dans la maison dicte de Jaurigoihen dud Cheraute appartenant a la damoiselle vesve du defunct s(ieu)r de Bela Cheraute et de son consentement avec pareilles inhibitions contre toutes sortes de personnes de les troubler ny empescher jusqu'à leur retablissement aud Mauleon et fairez justice.

 

Grosse : Requete des Calvinistes de Mauleon a M. le C(om)te de Toulonjon

 

.................................................................................................

 

Eléments concernant la date :

  • « ou ils vont depuis lad demolition dont il y a dix sept ans ou environ. » : 1642 + 17 = après 1659.

  • « les desordres et les mouvemens qui ont esté dans tout ce pays » = après 1661

  • «  les supplians sont en possession de faire les exercices de leur religion plus de soixante et dix ans » : 1596 + 70 = après 1666.

  • «  la damoiselle vesve du defunct s(ieu)r de Bela Cheraute » : ce Bela est décédé en 1660.

  • Comte de Toulonjon gouverneur de Soule jusqu'en 1671.

Ce document est écrit entre 1666 et 1671 et ne contient aucune mention des destructions des lieux d'exercice RPR par les troupes de Matalaz, il y a bien reference à des empêchements mais qui sont présents avant et après Matalaz.